Un cadeau pour ma fille

Comme je l'ai mentionné dans un message précédent, j'ai construit le cadeau de Noël de ma fille. Madame a suggéré qu'on pourrait lui offrir une tente d'intérieur car ma fille adore se construire des cabanes, ainsi que le camping. Elle a également suggéré que je la construise moi-même pour pouvoir acquérir de l'expérience en couture et en menuiserie.

En faisant le tour des magasins, madame a trouvé un modèle de tente qui pourrait servir de base pour celle que j'ai construite. Je m'en suis inspiré et j'ai commencé à planifier la construction, l'achat des matériaux et l'organisation à mettre en place.

/images/diy/2018/12/Tent.Model.thumbnail.jpg

J'ai commencé par l'armature en bois. Je suis allé plusieurs fois au magasin de bricolage près de chez moi, car je n'avais pas fait de croquis avant d'y aller la première fois. En rentrant à la maison, je me suis rendu compte qu'il me manquait du bois, il a donc fallu que j'y retourne.

J'ai décidé de faire des assemblages à mi-bois pour les montants verticaux et d'y percer des trous pour passer barres cylindriques. C'était mes premiers assemblages et j'avoue avoir été un peu stressé car une fois que le bois est coupé, on ne peut pas faire machine arrière pour réparer. Je ne m'en suis pas trop mal sorti sur les assemblages considérant mon expérience, par contre le perçage des trous n'a pas donné un résultat aussi probant. Certains trous se sont retrouvés plus oblong que rond.

En montant l'armature après cette étape, je me suis rendu compte que j'avais fait une erreur de conception grossière. Le diamètre des trous est légèrement plus grand que celui des barres, ce qui rend l'ensemble instable et très fragile.

J'ai percé les barres cylindriques pour pouvoir y insérer des goujons. J'en ai mis deux à chaque extrémité de la barre supérieure pour bloquer complètement la translation. J'en ai mis un à chaque extrémité des barres inférieures pour pouvoir y accrocher des élastiques. Ça bouge encore mais ça ne s'effondre plus et la toile qui viendra par dessus viendra solidariser l'ensemble.

Une fois l'armature terminée, je me suis attaqué à la toile. La majeure partie du processus a été fait sous la supervision de ma mère qui a beaucoup d'expérience, ce qui m'a permis d'éviter certaines erreurs et d'utiliser du matériel performant.

J'ai mesuré plusieurs fois pour acheter suffisament de tissus et ne pas refaire la même erreur que celle mentionnée un peu plus haut. Ensuite, j'ai découpé de nombreuses bandes qui deviendront les attaches inférieures de la toile à l'armature. Il a fallu les façonner en les repassant avant de pouvoir les coudre. J'ai continué avec la toile elle-même qui est composée d'un long rectangle et de quatre triangles. J'ai eu un petit problème lors de l'assemblage, j'ai monté les attaches sur l'endroit d'un coté et sur l'envers de l'autre. J'ai donc démonté tout un coté avant de le remonter dans le bon sens avant de poursuivre le montage.

À ce moment, il ne me reste plus que la fermeture à ajouter. J'ai longtemps hésité sur ce que j'allais utiliser. Au début, je pensais utiliser des boutons pressions mais ma mère me l'a déconseillé car ça déchire le tissu. J'ai imaginé utiliser du velcro, mais là encore ma mère me l'a déconseillé car ça s'accroche à tout et pas forcément à ce que l'on veut. J'ai finalement opté pour des brandebourgs. Je voulais en acheter en bois mais je n'avais pas envie de me déplacer dans un magasin à l'approche de Noël, j'ai donc fait les miens en tissus à l'aide de la vidéo suivante :

Voici le résultat final :

/images/diy/2018/12/Inhabited.Tent.thumbnail.jpg /images/diy/2018/12/Chinese.Button.Knot.thumbnail.jpg

Finalement, cette construction m'a pris beaucoup plus de temps et m'a coûté beaucoup plus cher que si j'avais acheté le modèle trouvé en magasin. Mais cette première grosse réalisation en bois et tissus m'a permis d'apprendre beaucoup de choses. Je crois que la plus importante est qu'il faut vraiment planifier ce qu'on va faire pour avoir suffisament de matériaux, ne pas couper trop court et avoir assez de temps pour finir à l'heure. J'ai appris à faire un nouveau nœud même si après coup, je me suis rendu compte qu'il aurait fallu que je fasse mes liens dans le biais du tissus pour qu'ils gardent leur forme. J'ai appris également que le bois éclate et que pour éviter ça, il faut le protéger lors du travail.

Globalement, je suis satisfait de ce que j'ai fait même si j'ai encore beaucoup de choses à apprendre pour obtenir un meilleur résultat. Mais le meilleur de la construction reste la récompense de voir la joie dans les yeux de ma fille lorsqu'elle a compris ce qu'elle avait reçu. Elle a passé une partie de sa journée dedans, sa nuit aussi et je pense que ses vacances vont tourner autour de la tente.