Articles sur cueillette

Une autre après-midi d'automne

Depuis peu, c'est l'automne avec son lot de pluie, de vent et de froid. Mais il faut voir le bon coté à la chose. C'est aussi le temps des derniers fruits de l'année et particulièrement des coings.

Cette semaine ma mère m'a apporté des coings très parfumés. Il fallait que je fasse quelque chose avec. L'année passée, j'avais fait de la gelée et de la pâte, mais je ne sais pas encore si je vais réitérer cette année. Ne vous méprennez pas, c'était délicieux, mais je voudrais varier les plaisirs.

Depuis quelque temps, j'avais sous le coude une recette de vin de coings à tester. Ce n'est pas à proprement parler du vin mais une macération. Ce vendredi avec ma fille, nous avons mis en œuvre cette recette. Je me suis occupé de la découpe des coings, elle a fait le reste. Pesée des fruits et du sucre, mesure de l'alcool et du vin et versage.

/images/food/2017/10/Quince.Wine.thumbnail.jpg

Il ne reste plus qu'à attendre le temps réglementaire avant de pouvoir déguster. Je pense que c'est l'étape la plus dure :)

L'automne, c'est aussi le temps des « gratte-cul ». Toujours avec ma fille, nous sommes allé en cueillir quelqu'uns. Nous étions un peu trop tard car il n'y en avait plus beaucoup de beau. En tout cas, on a apprécié la ballade car le temps était agréable. Ma fille apprécie particulièrement ce genre de ballade car je pédale tandis qu'elle se repose tranquillement assise sur le porte-bagage.

/images/food/2017/10/Rosehip.Picking.thumbnail.jpg

Ils attendent sagement dans le congélateur avant de pouvoir les utiliser. J'hésite encore entre faire de la gelée et de la confiture. La quantité de travail est beaucoup plus importante dans le cas de la confiture. J'ai encore quelques jours pour me décider.

C'est presque l'automne

Ce n'est pas encore l'automne, mais on sent que ce n'est plus tout à fait l'été. Les nuits sont plus fraiches et les arbres commencent à perdre leur feuillage.

C'est le moment idéal pour ramasser les derniers fruits estivaux, qui de toute façon ne mûriront plus. Nous avons cueilli les dernières tomates de notre potager de balcon. Il n'est pas très grand, mais on a quand même réussi à obtenir 1 kilogramme de tomates vertes. Pas question d'essayer de les faire rougir, on les a cuites directement pour en faire de la confiture.

/images/food/2017/09/Green.Tomato.Jam.thumbnail.jpg

Ça faisait plusieurs année que j'en avais pas fait. J'y ai déjà goûté et ça sera très bon au petit-déjeuner.

Une autre activité que je n'avais pas faite depuis plusieurs années, c'est la cueillette de prunelles. Je reviens à l'instant d'une balade à vélo dont le but était d'aller en faire une. Je suis allé en repérage la semaine prochaine pour trouver les meilleurs endroits. Et cette semaine, j'y suis retourné pour en ramasser, ainsi qu'une pomme.

/images/food/2017/09/Sloe.Picking.thumbnail.jpg

Pour l'instant, elles sont au congélateur pour finir leur maturation. Mais elles passeront bientôt sous forme de gelée.

Et vous me direz, pourquoi une pomme ? En fait, cette année a été un peu pauvre en pomme, mais l'endoit où j'ai cueilli celle-ci m'était inconnu. Il est très intéressant car c'est une sorte de verger revenu à l'état sauvage. J'y retournerais l'année prochaine.

Sur un tout autre sujet, j'ai fait encore du savon. J'ai essayé d'améliorer ma technique de décoration mais ce n'est pas encore ça.

/images/diy/2017/09/Swirl.Soap.1.thumbnail.jpg /images/diy/2017/09/Swirl.Soap.2.thumbnail.jpg

Je me suis amélioré sur la couleur, le pouvoir colorant du pigment utilisé cette fois est beaucoup plus important. Je me suis un peu amélioré sur la texture de la trace. Cette fois-ci, j'ai attendu plus longtemps pour éviter que les mélanges soient trop liquides et se mélangent trop rapidement. Ce n'est pas encore idéal, mais je pense que la prochaine fois sera la bonne.

Par contre, j'ai beaucoup de mal à évaluer la quantité versée dans le moule par rapport à la quantité qui reste. De ce fait, le ratio entre la partie avec et la partie sans pigment n'est pas celui que j'attends pour obtenir quelque chose de plus satisfaisant.

Il reste beaucoup de place à l'amélioration, mais je suis globalement content de ce que j'arrive à sortir. Voici les proportions pour obtenir ce savon surgras à 2% :

  • 250 grammes d'huile de soja,
  • 150 grammes d'huile de sésame,
  • 600 grammes d'huile d'olive,
  • 330 grammes d'eau,
  • 131,42 grammes de soude (NaOH),
  • 5,9 grammes d'huile essentielle de niaouli,
  • 1 cuillère à café bombée de charbon actif.

Pour finir, il va bientôt que je construise un autre moule pour mes savons car celui-ci commence à donner des signes de fatigue. Surtout au niveau des charnières qui ne sont constituées que de la première épaisseur du carton ondulé.