Articles sur cuisine

Première confiture de l'année

Le stock de confiture étant à son plus bas depuis longtemps, j'ai décidé d'en refaire la semaine passée.

J'ai commencé par aller faire une cueillette de sureau. Cette année, ça a été un peu compliqué à cause des chaleurs intenses de l'été. Beaucoup de ceux que j'ai trouvés étaient inutilisables car trop secs ou brulés. Après quelques heures de recherche, j'en ai quand même trouvé suffisament pour faire quelques pots de gelée.

J'ai décidé de faire de la gelée plutôt que de la confiture car dans la production de l'année passée, il restait les graines. Elles sont assez grosses et surtout peu agréables au goût. Pour apprécier la confiture, il fallait la filtrer au préalable.

J'ai donc commencé par extraire le jus des fruits (sureau et pomme). J'ai ensuite mélangé le jus avec du sucre et un peu de citron avant de passer à la cuisson.

Grace aux conseils de madame, je trouve que j'ai bien réussi la texture de cette gelée. Nous avons goûté ce qui restait collé dans la casserole et nous en sommes tous les deux satisfaits.

Ce qu'il faut donc retenir, c'est que le goût du sureau en confiture est fantastique, si et seulement si on enlève les graines présentes dans les fruits.

Pour finir, voici une photo de la production 2018 de gelée de sureau.

/images/food/2018/09/Elderberry.Jelly.thumbnail.jpg

Comment épicer votre vie

J'aime beaucoup les épices et le gingembre en particulier. J'ai déjà expérimenté beaucoup de choses à base de gingembre et je me suis dit que j'allais partager ça avec la visite de vendredi soir.

J'ai proposé comme cocktail de bienvenue un Dark & Stormy, un de mes cocktails préféré. Le rhum ambré est mis en valeur par les saveurs prononcées de gingembre. Avec une tranche de gingembre frais, du sirop de gingembre et du ginger ale, on a un équilibre entre les saveurs sucrées et épicées. La petite touche de citron apporte une acidité qui se marie bien avec le pétillant du soda.

J'aurais pu acheter du sirop et du ginger ale au supermarché, mais ça aurait été moins amusant. C'est pourquoi, j'ai commencé la préparation de mes cocktails en début de semaine.

J'ai commencé en début de semaine par la réalisation du ginger ale. J'ai utilisé une recette éprouvée depuis de nombreuses années. C'est une recette très rapide et très facile à faire. Je la conseille vivement aux amoureux du gingembre. Ça n'a rien à voir avec ce qu'on peut trouver au supermarché. Dans celui-ci, on goute vraiment le gingembre. Par contre, il faut faire attention lors de l'ouverture de la bouteille si on ne veut pas prendre une douche un peu spéciale.

J'ai fini la semaine par la réalisation du sirop. C'est aussi une recette très facile à faire. Quand on voit le prix de ce genre de sirop au supermarché, on se rend compte qu'il vaut vraiment mieux le faire à la maison.

Je n'ai même pas eu le temps de prendre en photo les verres car leur contenu a été très apprécié. J'ai juste eu le temps d'en prendre une des ingrédients utilisés.

/images/food/2018/06/Dark.And.Stormy.thumbnail.jpg

Finalement l'été se fait désirer

Il y a deux semaines, nous avons eu quelques jours de beau temps. Ce qui m'a donné l'opportunité de faire un BBQ un midi et de profiter du soleil en bonne companie. C'était un temps parfait pour manger de la glace et comme ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait, je me suis mis en tête de refaire la recette du sorbet au chocolat que j'aime tant. C'est une recette que j'ai trouvé il y a quelques années dans le livre « La maison du chocolat » [1] de Robert Linxe.

J'aime beaucoup cette recette car elle met en valeur le goût du chocolat. De ce fait, il faut absolument utiliser un chocolat de très bonne qualité. D'habitude, j'utilise du chocolat Barry qui donne d'excellents résultats, mais cette fois, je n'avais "que" du Valrhona. C'est un joli cadeau de ma mère et j'espère qu'il en restera la prochaine fois qu'elle nous rendra visite.

Malgré les soucis rencontrés lors du refroidissement de la préparation, le résultat est vraiment très satisfaisant. Le refroidissement a pris beaucoup plus de temps que prévu. Je pensais que ça m'aurait pris environ 5 heures, mais finalement, ça m'en aura pris 16. J'ai eu le temps de faire les courses et d'aller à la piscine avec ma fille.

Mais finalement l'été est reparti car aujourd'hui, on est bien loin du temps que l'on a eu il y a quelques jours. La pluie et le froid sont de retour. Comme ma fille a reçu une amie à la maison, il nous fallait quelques choses de réconfortant. Quelque chose avec du beurre et du sucre. À la demande de ma fille, nous avons fait des cookies aux raisins. Comme je n'avais pas de recette en stock, j'ai fait une recherche sur le nain Ternet et j'ai sélectionné celle-ci.

Le résultat est sympa, même si je trouve que les cookies sans chocolat ne sont pas de vrais cookies. Mais le plus important dans l'histoire est qu'ils ont plus à l'instigatrice. De plus, c'était une bonne expérience père-fille. J'espère que c'est le genre de choses qui restera gravé dans sa mémoire.

/images/food/2018/04/Chocolate.Sorbet.And.Raisin.Cookies.thumbnail.jpg
[1] ISBN-13 : 978-2842778224

C'est mon anniversaire

Hier, c'était mon anniversaire. J'ai donc préparé quelque chose pour le bureau afin de gâter mes collègues.

J'ai refait un cake aux Carambars, j'ai fait un cake à l'angélique un peu modifié et un cake au citron.

/images/food/2018/02/Cakes.thumbnail.jpg

Je ne répèterais pas ce que j'ai déjà dit sur le cake aux Carambars, mais je le pense toujours.

J'ai modifié la recette du cake à l'angélique plus par nécessité que par envie d'essayer autre chose. Je n'avais pas assez d'angélique confite alors j'ai ajouté de l'écorce de citron confite et des pistaches. Le résultat était très satisfaisant, les différentes saveurs se mariaient très bien entre elles.

J'ai trouvé le cake au citron particulièrement bon. Et je n'ai pas été le seul car il n'a pas survecu longtemps sur la table de la cuisine. C'est sur que j'en referai.

On se remet en marche pour 2018

Ça faisait longtemps que je n'avais rien posté. Et pour cause, je n'avais rien fait. Mais comme je veux continuer à faire des choses, je vais continuer à poster.

Aujourd'hui, je fais un tir groupé avec ce que j'ai fait la semaine passée. Une immense flemme m'a empéché de poster quelque chose plus tôt :).

Donc pour faire les choses dans l'ordre, je commence pas la semaine passée.

Les stocks de savons étant très bas, j'en ai refait. Rien de bien spécial, juste du savon à l'huile d'olive pure, sans fragrance, sans additif. C'est une commande spéciale de madame pour pouvoir comparer avec les savons du commerce du même acabit. Elle me mets la pression !

Le résultat est surprenant car très jaune. Avec de l'huile verte, je ne m'attendais vraiment pas à ce résultat. Et puis sans fragrance particulière, ça sent juste le savon.

/images/diy/2018/02/Olive.Oil.Soap.thumbnail.jpg

Dans un tout autre domaine, je me suis lancé dans une recette de pain à burgers qui utilise la technique du tangzhong. J'aime les appeler les pains à la colle, car le tangzhong est une colle de farine inclue dans la pâte. Cela lui confère une texture très particulière que j'aime beaucoup. C'est très moelleux et très tendre. Pour les intéressés, j'ai trouvé la recette ici.

/images/food/2018/02/Tangzhong.Burger.Bun.thumbnail.jpg

On les a testés et on les a tous aimés. J'en referais !

On passe maintenant à cette semaine, j'ai préparé mon gâteau d'anniversaire. Cela faisait plusieurs années que la recette du Sachertorte me faisait de l'œil. Je me suis lancé hier. La recette était annoncé étant relativement compliquée. J'ai personnellement trouvé qu'elle était plus longue que compliquée.

/images/food/2018/02/Sachertorte.thumbnail.jpg

Pour les intéressés, j'ai utilisée la recette trouvée dans le livre « Caramel & chocolat » [1]. J'ai vraiment aimé le résultat. Attention, c'est un dessert très copieux. Je recommande de n'en faire qu'une demi recette. Il faut dire aussi que nous avons mangé ça après un BBQ déjà fort copieux.

[1] ISBN-13 : 978-2-3508-6023-7

On travaille aussi pour Noël

Noël. Ce n'est pas ma période de l'année préférée. Mais j'en profite quand même pour faire les choses que j'aime. Cette année, les préparatifs ont commencés au mois de juillet et se sont terminés tranquillement hier.

Ce que j'ai commencé en juillet n'est pas directement lié à Noël, mais à ma production de boisson alcoolisées. Comme j'en offre aujourd'hui, je considère que ça fait partie des préparatifs. Cette année, j'ai fait du vin de noix, du vin de sureau, du vin de coing et de l'hypocras. J'avais toutes ces préparations qui maturaient dans de grands récipients depuis quelques mois et je ne me rendais pas compte de la quantité que cela représente. Comme j'ai tout mis en bouteille samedi, maintenant je le sais. J'ai obtenu 39 bouteilles de 50cL uniquement car je suis tombé à court de bouteilles. Il me reste encore l'équivalent de 6 bouteilles.

/images/food/2017/12/A.Year.Of.Alcohol.thumbnail.jpg

Pour rester dans le domaine de la bouche, j'ai également préparé le dessert pour aujourd'hui. Il y a bien longtemps, j'ai reçu une recette pour faire un Alhambra. C'est un dessert à base de génoise au café, de ganache au chocolat et de sirop de cognac.

/images/food/2017/12/Alhambra.thumbnail.jpg

Le résultat est loin d'être parfait, mais pour avoir gouté les retailles, c'est quand même très bon. On voit clairement que ça fait longtemps que je n'avais pas fait de patisserie.

J'ai eu quelques soucis pour faire la génoise. Il fallait faire mousser les œufs au bain-marie et je pense y-être allé un peu fort. Après cuisson, la génoise était vraiment très compacte. Je me suis aussi fait avoir par la ganache et surtout la crème qui la compose. J'ai cassé l'émulsion du chocolat et je me suis retrouvé avec le gras qui surnage. J'ai quand même réussi à avoir quelque chose de correct en laissant refroidir et en mélangeant régulièrement.

Il y a quand même du positif dans cette expérience. Pour faire les tranches de génoise, je cherchais un guide de coupe pour avoir des épaisseurs à peu près constantes. J'ai utilisé le moule d'origine dans lequel j'ai placé une rehausse (ici des verres) pour que la génoise dépasse un peu du moule. Je me suis enfin servi du moule comme guide. Merci à madame pour cette excellente idée.

En parlant de madame, je lui ai offert une paire de boucles d'oreilles. Si je vous en parle ici, c'est que je les ai faite moi-même.

/images/diy/2017/12/Wooden.Earrings.thumbnail.jpg

J'ai commencé par assembler différents placages. J'ai collé 3 épaisseurs de noyer d'Amérique, 2 épaisseurs de sycomore et 1 épaisseur de cèdre rouge. Ensuite, un coup de ciseau pour mettre aux dimensions suivi de beaucoup de limage et ponçage pour mettre en forme. J'ai collé la tige avec de la colle epoxy résistant à la chaleur, au froid et à l'eau. J'ai fait un dernier ponçage avant d'appliquer une préparation maison à base de cire d'abeille et d'essence de térébenthine pour nourrir le bois et rehausser ses couleurs naturelles.

J'ai suivi cette recette pour la préparation. Elle fonctionne très bien et les étapes sont claires. Cependant, il manque un détail important, à savoir les quantités. Il est indiqué qu'il faut mettre autant de cire que d'essence. J'ai imaginé qu'on parlait de poids et non pas de volume. J'ai donc utilisé 32g de chaque, ce qui donne déjà une belle quantité. Je pense que j'en ai pour des années avant d'en venir au bout.

Et pour finir, quelques origamis de dernière minutes pour agrémenter les cadeaux.

/images/origami/2017/12/Xmas.Folds.thumbnail.jpg

J'ai un vrai coup de cœur pour l'élan de Fumiaki Kawahata et l'hydrangée de Shuzo Fujimoto. Et pour ne pas chercher à nouveau comment faire les modèles pliés, voici les liens pour l'étoile à 5 branches, le pingouin et le père Noël.

Coings au whisky

J'entends parler de cette recette depuis pas mal de temps. Mais je n'ai jamais pris le temps de la faire. C'est corrigé depuis samedi passé et j'avoue ne pas être déçu.

Après avoir réuni l'ensemble des ingrédients, je me suis lancé dans la préparation qui est assez simple. Il n'y a pas vraiment d'étapes compliquées. Il faut juste prendre son temps.

Voici la recette en question. Je n'ai malheureusement pas de source pour pouvoir retracer son origine. Ça viendra peut-être.

Ingrédients
  • 1 kilogramme de coings pas épluchés
  • 1 kilogramme de sucre
  • 1,2 litre d'eau
  • 1 citron (zeste et jus)
  • 1 poignée de raisins secs
  • 250 millilitre de whisky
Marche à suivre
  • Couper les coings en tranches de 2 millimètres d'épaisseur
  • Mélanger le sucre et l'eau
  • Faire cuire ce mélange pour faire un sirop pendant une vingtaine de minutes
  • Ajouter le zeste et le jus du citron
  • Ajouter le coing, porter à ébulition et laisser cuire 5 minutes
  • Ajouter les raisins secs et laisser cuire 5 minutes
  • Laisser refroidir puis ajouter le whisky

Cette recette rempli facilement un bocal de 2 litres, alors il faut prévoir grand pour ne pas avoir de surprise.

/images/food/2017/12/Quince.With.Wisky.1.thumbnail.jpg /images/food/2017/12/Quince.With.Wisky.2.thumbnail.jpg

J'ai testé et j'ai vraiment bien aimé ce mélange. Les saveurs sont bien équilibrées et le sirop n'est pas trop sucré. Par contre, comme le whisky n'est pas cuit, il faut faire attention car tout l'alcool est encore présent.

À refaire !

Pas de place à l'erreur

Je me suis pris à la dernière minute pour préparer le cadeau d'anniversaire de ma mère. Ce n'est pas que je n'ai pas pris le temps mais plutôt que j'ai eu une idée de dernière minute. Du coup, il fallait absolument que je réussisse car je n'avais pas le luxe de pouvoir recommencer. Ça met tout de suite un bon coup de pression.

Je me suis donc lancé dans la confection d'une confiture d'ananas. Comme j'ai ajouté un peu de rhum à la préparation, on se rapproche presque du punch.

J'ai commencé par découper l'ananas. Rien de bien intéressant, sauf si on veut maximiser la quantité de pulpe récupérée. Pour cela, il faut découper le fruit en suivant les spirales de la peau. Une fois à la verticale et une fois à l'horizontale.

/images/food/2017/11/Skinned.Pineapple.thumbnail.jpg

Ensuite, il faut faire un sirop de sucre au petit boulé dans lequel il faut ajouter les fruits et le rhum. Une fois que les fruits cuits, on peut les mettre en pot mais j'ai décidé de mixer le tout pour avoir une consistence plus uniforme.

Avec un gros ananas, j'ai réussi à faire 5 pots. J'en ai déjà un qui est entamé pour valider la qualité du produit avant de l'offrir. J'en ai un autre qui a déjà fait une heureuse. Il m'en reste donc 3 pour passer l'hiver.

/images/food/2017/11/Pineapple.Jam.thumbnail.jpg

La famille a testé et approuvé cette confiture. Je suis bon pour en refaire :)

Un projet de moins de 15 minutes ?

Aujourd'hui, j'ai essayé de faire quelque chose de nouveau. Je ne sais absolument pas ce que sera le résultat, mais je me suis dit qu'il fallait tenter.

C'est un mini projet qui se fait en une quinzaine de minute. J'ai préparé une bouteille de vinaigre aromatisé. Pour cela, rien de plus simple ! J'ai pris une bouteille, j'y ai versé du vinaigre maison et j'y ai ajouté une branche de romarin du jardin. J'ai scellé la bouteille avec un bouchon de liège et il ne reste plus qu'à attendre que le temps fasse son office.

/images/food/2017/10/Rosemary.Vinegar.thumbnail.jpg

Techniquement, il faut plus de 15 minutes entre le temps que j'ai attendu pour obtenir du vinaigre et le temps qu'il faut attendre pour avoir du vinaigre aromatisé. Mais le temps d'attente ne compte pas vraiment dans le temps de préparation, surtout quand on part sur plusieurs mois.

Maintenant, il ne reste plus qu'à faire une jolie étiquette pour se souvenir de ce contient la bouteille. Il va falloir que je fasse chauffer \(\LaTeX\) et peut-être apprendre encore un truc ou deux au passage.

Ça commence bien la journée

Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de pain. J'avoue que ça me manquait mais je n'ai pas de temps à y consacrer la semaine à cause des horaires. Il me reste le weekend pour pratiquer mais j'ai été un peu occupé par d'autres projets.

Hier, je me suis lancé ou plutôt relancé dans la confection d'un pain à la patate douce. Ce pain ressemble plus à une brioche, ce qui est parfait pour commencer une journée bien remplie.

/images/food/2017/10/Sweet.Potato.Bread.thumbnail.jpg

Accompagné de confitures maison, il a fait le bonheur des petits et des grands. Même de ceux qui prétendent ne pas aimer la patate douce.

C'est une recette que j'ai trouvé ici. Je l'avais déjà testée il y a quelques années et je trouve qu'elle est toujours très bonne.

Je met une traduction libre ci-dessous pour référence.

Ingrédients
  • 425 grammes de farine
  • 6 grammes de sel
  • 7.5 grammes de levure déshydratée ou 15 grammes de levure fraîche
  • 50 grammes de sucre
  • 60 grammes de crème
  • 75 grammes de lait
  • 190 grammes de purée de patate douce
  • 60 grammes de beurre
Marche à suivre
  • Mettre tous les ingrédients dans un grand bol.
  • Pétrir le mélange jusqu'à l'obtention d'une pâte élastique.
  • Laisser reposer la pâte 1½ heure.
  • Dégazer la pâte et la placer dans un moule à cake.
  • Laisser reposer la pâte 1 heure.
  • Faire cuire au moins 30 minutes à 180°C.

Par rapport à la recette originale, j'ai supprimé l'œuf. J'avoue ne pas avoir compris s'il fallait le mettre dans la pâte ou sur la pâte.

En tout cas, le résultat est vraiment bien. Le pain est subtilement parfumé à la patate douce. Il est également très légèrement sucré. Et surtout beaucoup moins riche qu'une brioche classique. À refaire sans aucune hésitation.