Aller au contenu principal

Premiers tests avec des suspentes de parachute

Lors de la construction de la tente de ma fille, j'ai fait des recherches sur Youtube pour trouver des explications pour r√©aliser mes nŇďuds. Je ne suis pas un grand fan de la surveillance et du profilage mis en place par Google dans ses outils, mais pour une fois, √ßa a √©t√© une source d'inspiration. En effet, j'ai commenc√© √† avoir des suggestions pour des vid√©os portant sur les nŇďuds. Certaines ont vraiment attir√© mon attention et j'ai d√©cid√© de me lancer.

J'ai commenc√© par s√©lectionner un mod√®le de laisse pour offrir √† des amis, joyeux possesseurs de chiens. C'est un mod√®le comportant deux nŇďuds, deux tresses et une √©pissure.

Après réception de mes fils, je me suis mis à l'ouvrage.

Le premier nŇďud n'a pas pos√© de difficult√© particuli√®re m√™me si je l'ai recommenc√© une fois pour avoir un meilleur fini. Le seul vrai probl√®me rencontr√© √©tait la diff√©rence de taille de fils qui ne m'a pas permis de commencer avec une couleur d'un cot√© et une couleur de l'autre.

Ensuite il y a eu les deux tresses dont la seule difficulté était d'avoir un serrage constant entre les rangs pour avoir un résultat régulier.

Puis arrive l'√©pissure et c'est √† ce moment que les vrais probl√®mes commencent. D'abord parce que c'est tr√®s serr√©, ensuite parce qu'il faut repasser dans la tresse en √©quilibrant les fils pour ne pas avoir un nŇďud d√©form√©. Mon premier essai fonctionnait m√™me s'il √©tait d√©form√©, mon second √©tait beaucoup mieux r√©ussi car r√©gulier.

Enfin il y a le dernier nŇďud. J'ai vraiment eu des probl√®mes avec celui-l√†. Je pense que je l'ai recommenc√© une dizaine de fois car c'est un m√©lange de tressage et de nŇďud. Mais avec mon ent√™tement, j'ai pers√©v√©r√© et r√©ussi √† le finir.

Voici mon résultat aprés quelques heures de travail et de belles douleurs dans les mains :

/images/diy/2019/01/Paracord.Leash.thumbnail.jpg

Les fils blancs sélectionnés ont la particularité de briller dans le noir. J'ai essayé en vain de prendre une photo correcte mais sans trépied, c'est presque mission impossible. Un jour, quand j'aurai les moyens, je me ferai ce petit plaisir.

M√™me si le r√©sultat n'est pas aussi parfait que celui de la vid√©o, je suis assez satisfait du r√©sultat consid√©rant que c'est mon premier test. Je ne sais pas s'il y en aura d'autres de sit√īt mais seul l'avenir nous le dira.

Dans mon processus d'apprentissage de cette nouvelle technique, j'ai découvert comment fixer mon fil à mon aiguille bien trop tard. Une fois que j'ai réussi à faire ça, j'ai été beaucoup plus efficace et surtout, je me suis moins fait mal aux mains. J'aurais du prendre plus mon temps au début pour gagner en efficacité.

Réparer pour ne pas jeter

Nous vivons dans une soci√©t√© qui encourage la consommation √† outrance. C'est quelque chose que je n'approuve pas, c'est pourquoi j'essaye de faire co√Įncider mes actions avec mes id√©es. Souvent, ce n'est pas √©vident. Parfois, c'est malheureusement impossible.

Il y a quelques jours, nous avons eu une guirlande de LED USB qui a rendu l'√Ęme suite √† un choc (physique et non pas √©lectrique) sur le cable. En fait, la soudure entre le cable et le connecteur a c√©d√© car la construction est de mauvaise qualit√©. Le cable utilis√© est extr√™mement fin et il n'est pas prot√©g√© des chocs.

J'ai ouvert la prise afin d'évaluer si c'était réparable. Après analyse, il me semblait qu'il ne fallait faire qu'une soudure à l'étain pour reconnecter l'ensemble. Je me suis lancé ce midi pendant ma pause, mais ça n'a pas été de tout repos. Je n'avais pas soudé depuis près de 25 ans et mes souvenirs n'étaient pas très bons car j'avais fait explosé un condensateur en le connectant à l'envers. Après de vaines tentatives, j'ai appelé à l'aide un de mes collègues qui s'y connais plus que moi. Ses conseils ont portés leurs fruits car j'ai réussi à souder le connecteur.

Au moment de rebrancher, l'angoisse monte. Vais-je faire sauter les plombs et empêcher tout le monde de travailler ? En fait, rien de tout ça, la guirlande ne s'est tout simplement pas allumée. C'est à ce moment que j'ai réalisé que j'avais probablement soudé le cable à l'envers. J'ai recommencé ce soir en inversant les fils et cette fois, la guirlande s'est allumée.

J'ai apprécié cette expérience et me donne envie de donner vie à des idées que j'ai depuis plus ou moins longtemps. Par contre, il faudra bien que je me souvienne de vérifier la polarité des composants que je soude pour ne pas avoir de surprises !

Les résultats sont tombés

Les r√©sultats des olympiades sont tomb√©s. Je suis arriv√© 104 sur 138. Ce n'est pas fantastique mais je suis content d'avoir particip√©. J'ai quand m√™me quelques mod√®les qui ont √©t√© plut√īt bien not√©s et sans surprise, il s'agit des tesselations. Il ne me reste plus qu'√† am√©liorer mes papiers, mes pliages, mes modelages et ma photo. Bref, les pistes sont nombreuses et le travail ne manquera pas.

Pour penser à autre chose, j'ai profité du weekend pour expérimenter avec le savon. Suite à une demande de madame, je me suis lancé dans la fabrication de shampoing en barre.

J'ai donc commencé par rechercher des recettes intéressantes sur internet. Je suis tombé sur celle-ci, celle-ci ou encore celle-ci. À la lecture de ces recettes, je me suis rendu compte que le shampoing n'est qu'un savon. Ce qui le différentie, c'est les huiles utilisées qui nourriront ou assècheront le cuir chevelu et le cheveu.

J'ai donc décider de partir sur la recette suivante :

  • 486 grammes de gras de bŇďuf
  • 344 grammes d'huile de coco
  • 100 grammes d'huile d'olive
  • 70 grammes d'huile de ricin
  • 330 grammes d'eau
  • 145 grammes de soude (NaOH)
  • 26,4 grammes d'huile essentielle de g√©ranium

Voici le résultat obtenu, une belle brique blanche.

/images/diy/2019/01/Uncut.Soap.Bar.2.thumbnail.jpg

Je suis satisfait de mon résultat même s'il reste quelques imperfections.

En réalisant cette brique de savon, je me suis intérrogé sur mon matériel. Il y a quelques points que je peux améliorer pour me faciliter la vie.

Récipient pour mesurer la soude solide
En ce moment, j'utilise un sac en plastique pour la congélation pour contenir les billes de soude. L'ennui est qu'avec la combinaison de l'électricité statique et de la fermeture du sac, je n'arrive pas à récupérer la totalité de la soude pesée. Je pourrais utiliser un récipient en verre mais la plage de pesée étant très faible, je ne peux pas avoir de tare importante. Il faut que je trouve quelque chose d'autre.
Récipient pour la soude liquide
En ce moment, j'utilise un pot à cornichon qui est plus haut que large. Ce qui fait que ce n'est pas très pratique pour mélanger le mélange d'eau et de soude. Il faut que j'utilise un pot plus large pour rendre le processus plus facile. Ça permettra également au mélange de refroidir plus rapidement grace à la surface de contact plus importante. Idéalement, il faudrait également avoir un support pour le thermomètre pour qu'il ne se balade pas dans la solution.
Séchoir
En ce moment, j'utilise une bo√ģte √† chaussures dans laquelle j'empile les savons les uns sur les autres. Ce n'est pas un rangement tr√®s efficace car pour atteindre les couches basses, je suis oblig√© de bouger les couches hautes. De plus la taille de la bo√ģte n'est pas adapt√©e aux savons que je produis, ce qui m'oblige √† perdre beaucoup d'espace. Il faut que je trouve ou fasse une bo√ģte adapt√©e √† mon usage, id√©alement avec plusieurs √©tages pour pouvoir y stocker plusieurs lots.

En bref, il reste beaucoup de place à l'amélioration.