Aller au contenu principal

Cette bière n'est pas à boire !

/images/diy/2020/03/Beer.Soap.thumbnail.jpg

Il y a quelques années, j'avais fait un test de savon au lait de chèvre. J'avais eu une réaction que je trouvais étrange à l'époque et qui m'ont fait douté de la qualité du savon. Après la période de séchage, j'ai utilisé normalement le savon qui était tout à fait normal mis à part sa couleur ocre. Depuis, j'ai fait de nombreuses recherches pour comprendre ce qui s'était passé et comment remédier à cette réaction.

En fait, lors de l'ajout de la soude dans le lait de chèvre, la montée en température a été si rapide et si forte que les protéines présentes dans le lait ont été brûlées. Pour remplacer l'eau par un liquide pouvant être dégradé par la température, il faut donc limiter la montée en température, soit en utilisant un liquide très froid 1 soit en ajoutant la soude assez doucement pour que la chaleur de la réaction chimique ait le temps de se dissiper.

Il y a deux semaines, avec ces nouvelles connaissances, j'ai décidé de retenter l'aventure mais cette fois-ci avec de la bière, ce qui ajoute une difficulté supplémentaire à cause de sa nature gazeuse. J'ai donc commencé par faire chauffer la bière à feu doux pour que le gaz s'en échappe, puis je l'ai mis au congélateur pour la transformer en granité. Le recette de la procédure reste inchangée mais il faut quand même réorganiser les étapes pour réussir à avoir tous les ingrédients aux températures souhaitées au même moment.

Voici les proportions pour cette recette :

  • 500 grammes de gras de bœuf,

  • 500 grammes d'huile de tournesol,

  • 230 grammes de bière 2,

  • 100 grammes d'eau,

  • 131.8 grammes de soude (NaOH),

  • 1 cuillère à café bombée d'argile rose,

  • 30 millilitres d'huile essentielle de menthe poivrée,

  • quelques fleurs d'hibiscus séchées et concacées 3.

Même si ce savon a l'air très prometteur, j'ai peur qu'il soit inutilisable car je ne suis pas sur que ma balance était configurée sur les bonnes unités. Il faudra que je fasse des tests localement pour ne pas me brûler si la quantité de soude est trop importante. Le point très positif de cette expérience est que j'ai réussi à concerver la bière à une température inférieure à 50°C et qu'elle n'a pas été brûlée. Il ne me reste plus qu'à refaire un savon au lait de chèvre pour valider ma technique.

1

voire gelé

2

il s'agit ici de la bière qui me restait après l'avoir préparée. Une partie des 33 centilitres initiaux s'est évaporé.

3

saupoudrées sur le pain de savon une fois dans son moule.