Aller au contenu principal

Des escargots partout !

/images/food/2019/06/Chocolate.Snails.thumbnail.jpg

Aujourd'hui, c'est le dixième anniversaire de ma fille. C'est une bonne occasion pour lui faire plaisir mais aussi pour la taquiner.

Il y a quelques temps, nous lui avons fait goûter des escargots. Elle n'avait pas apprécié l'expérience mais il faut dire que ce n'était pas la meilleure recette. Depuis ce jour, à chaque fois qu'elle demande ce qu'il y a pour diner, nous lui répondons qu'il y a des escargots. Invariablement, elle nous répond qu'elle n'aime pas les escargots. Depuis un peu plus d'un mois maintenant, nous la prévenons qu'il y aura des escargots pour son anniversaire mais elle ne nous croit pas.

Pour que la blague fonctionne, j'ai décidé lui proposer une fois de plus des escargots mais en omettant de mentionner qu'ils sont en chocolat et de voir sa réaction. J'avais prévu d'en acheter à un des chocolatiers de Lille, mais aucun ne proposait ce que je voulais. J'ai donc décidé de me lancer dans la confection de chocolats moulés.

Après avoir acheté le matériel nécessaire, à savoir un moule en polycarbonate et du chocolat Barry, il ne me restait plus qu'à décider comment les fourrer. Après consultation avec Madame, j'ai opté pour un caramel au beurre salé et à la fleur de sel. C'est une recette que je maitrise et d'ailleurs, je l'ai déjà mentionnée ici. J'ai refait la même en doublant les quantités.

Ensuite, j'ai attaqué l'étape délicate de la confection des chocolats. J'ai nappé le moule d'une couche de chocolat tempéré. Le moule a ensuite pris un repos bien mérité dans le congélateur afin d'accélérer la solidification. Vingt minutes plus tard, j'ai rempli chaque chocolat avec le caramel avant de remettre le tout au congélateur. Encore trente minutes plus tard, j'ai fermé les chocolats avant des les remettre une fois de plus au congélateur.

Le démoulage a été laborieux, certaines bouchées se sont éventrées, d'autres sont carrément restées coincées dans le moule. Je pense que le tempérage n'a pas été fait correctement. La courbe de cuisson du chocolat était plus élevée que ce à quoi je m'attendais. La couleur et la texture confirme ce diagnostic car ici le chocolat est mat et flexible, alors qu'il devrait être brillant et cassant. Heureusement, le goût est quand même au rendez-vous.

Ce n'est pas complètement un échec, mais ce n'est pas non plus complètement une réussite. Il me reste beaucoup de progrès à faire pour avoir quelque chose de présentable. J'ai aimé l'expérience alors il y a des chances que je recommence pour essayer de m'améliorer. Surtout si je veux en faire un gag récurrent pour ma fille !