Aller au contenu principal

15 ans plus tard !

/images/food/2020/05/Elderberry.Cordial.thumbnail.jpg

Depuis environ 15 ans, je me dis qu'il faut que j'essaye de faire de la limonade de sureau 1. Quand j'ai découvert cette boisson, je ne savais pas où trouver du sureau. Puis j'ai découvert du sureau près de chez ma mère mais je n'y suis jamais allé au bon moment car la floraison est courte et surtout je ne savais pas précisément à quel période elle commence 2. Puis je suis parti au Canada pendant plusieurs années et je n'y ai jamais trouvé de sureau. Quand je suis rentré du Canada, j'ai réussi à en retrouver près de chez moi mais je n'ai jamais réussi à y aller au moment où les fleurs sont prêtes à être utilisées. Cette année, c'est différent car j'y suis allé au bon moment et j'ai pu cueillir les précieuses ombelles. J'ai enfin pu mettre en œuvre cette boisson qui me faisait de l'œil depuis tant d'années.

J'ai commencé par regarder plusieurs recettes existantes pour me faire une idée de ce dont j'avais besoin et surtout pour déterminer le nombre d'ombelles à cueillir. Finalement, je n'ai utilisé ces recettes que pour l'inspiration et j'ai fait ma propre recette.

Ingrédients

  • 10 grosses ombelles de fleurs de sureau,

  • 1 citron non traité coupé en rondelles,

  • 400 grammes de sucre,

  • 25 millilitres de vinaigre d'alcool,

  • 2½ litres d'eau tiède.

Marche à suivre

  1. Enlever les insectes des ombelles en les frappant sur le comptoir 3,

  2. Séparer les tiges des fleurs pour ne conserver que les fleurs 4,

  3. Mettre tous les ingrédients dans une jarre et couvrir d'un linge,

  4. Laisser reposer 48 heures dans un endroit chaud (entre 20°C et 25°C) en remuant le mélange 3 fois par jour,

  5. Filtrer et mettre en bouteille,

  6. Mettre les bouteilles au frais avant de déguster.

J'ai goûté le résultat avant de le mettre au frais et c'est un succès. La couleur de la boisson est d'un beau jaune, presque irréel. Le goût de la fleur est très présent en restant délicat par contre je pense que c'est un peu trop sucré. La prochaine fois, j'utiliserai moins de sucre.

1

Aussi connue sous le nom de cordial de sureau ou de champagne des fées.

2

Maintenant, je sais que la floraison du sureau se fait à la fin du mois de mai.

3

Il ne faut surtout pas laver les fleurs sinon elles perdraient leurs pollens et leurs ferments naturels.

4

Attention, cette opération est longue et fastidieuse.

Retour à l'origami

/images/origami/2020/05/Bird.Nest.thumbnail.jpg

Avec le confinement suivi par beaucoup de monde, on a tous plus de temps à consacrer aux choses qui nous font vraiment plaisir. Hubert, un de mes amis plieurs n'y échappe pas et il nous a gratifié de plusieurs modèles magnifiques 1 2 3 4 5 depuis 2 mois. Il est très talentueux et très passionné par l'origami. À chaque fois qu'on se rencontre, il me transmet motivation et inspiration à travailler sur les modèles qui me font envie. Cette fois-ci, la rencontre s'est faite unilatéralement quand je suis allé voir sur quoi il travaile en ce moment et ça n'a pas manqué, je me suis remis à plier avec dans l'idée de repousser un peu mes limites.

J'ai commencé doucement pour me délier les doigts. J'ai commencé par un planeur qui vole vraiment bien ; sa construction est intéressante car il est complètement verrouillé et donc conserve sa forme lors du vol. Ensuite, je me suis attaqué à un marque-page cocotte qui a été adopté par madame dès la fin du pliage.

Finalement, il a été temps de m'attaquer au plat de résistance et de plier le « Nids de cocottes » créé par Hubert. C'est un beau défi car je n'avais à ma disposition qu'une photo du modèle et une dimension de grille de départ. La première étape fut de plier une cocotte pour voir son canevas de plis afin de l'intégrer aux quatre coins du papier. La seconde étape fut de plier les quatre cocottes, une à chaque coin du papier. La troisième étape fut de plier le reste du papier pour lier les quatre cocottes. La quatrième étape fut d'aplatir le centre correctement pour obtenir le modèle final. Décrit de cette façon, ça a l'air simple mais en pratique ça l'est beaucoup moins.

Une fois terminé, j'ai déplié mon brouillon pour en extraire le canevas de plis. Je l'ai dessiné pour replier le modèle proprement, en évitant les tatonnements inévitables lors de la découverte.

Je suis fier d'être parvenu à le plier aussi proprement parce que c'est la première fois que je fais cet exercice qui est beaucoup plus complexe que la "simple" interprétation de canevas de plis. Je dis "simple" car c'est loin d'être un de mes points forts.

Merci Hubert pour ce modèle et pour l'inspiration. Ça me donne le goût de travailler des modèles qui ne sont qu'à l'état de projets à l'heure actuelle. Ça tombe bien car je suis en vacances la semaine prochaine.

1

Gnome

2

Nids de cocottes

3

Colline spirale

4

Inukshuk

5

Heptacube

Encore de la glace et des biscuits

/images/food/2020/05/Cookie.Dough.Ice.Cream.thumbnail.jpg

Encore une fois, c'est une recette tirée du livre de Ben&Jerry 1 . Mais cette fois, il s'agit de leur fameuse recette de crème glacée à la pâte à biscuit.

J'ai fait travailler ma fille pour la réalisation de la pâte à biscuit. La semaine passée, je l'ai guidée pour l'accomplissement de cette recette. Celle-ci n'a pas de difficulté majeure mais lors de la confection des boules de pâte, il faut prévoir qu'elles seront congelées. Il faut donc les faire pour qu'elles puissent être mises en bouche facilement.

Ensuite, je me suis occupé de la confection de la crème glacée. Au lieu de la faire à base de lait et de crème de vache, je l'ai faite à base de lait et de crème de soja. Le résultat est vraiment très bon bien que moins crémeux que la version « vache ».

J'ai profité du fait que je travaille encore de la maison pour la commencer en même temps que ma journée de travail. J'ai pu me planifier de petites pauses chaque heure en prétextant le brassage de la crème.

1

ISBN-13: 978-0894803123